Maladies du géranium

Les ennemis du géranium.

La bactériose du géranium:

Il s'agit de la première maladie qui peut apparaître aussitôt après l'achat.

Il n'y a pas de remède pour lutter contre la bactériose. Il faut néanmoins l'identifier précocement parce que la présence de cette maladie sur une terrasse ou dans le jardin est très néfaste en raison de sa rapidité de diffusion.

Il faut donc écarter immédiatement les plantes infectées afin d'assurer la bonne santé des autres jeunes plants de géraniums que nous avons plantés ou même, éventuellement, de les remplacer par des sujets plus surs.

Les symptômes principaux de la bactériose sont les suivants:

- sur les feuilles des géraniums, taches jaunes et brunes de forme généralement traingulaire, avec la pointe du triangle dirigée vers l'intérieur du limbe, en partant du bord.

- flétrissement de la feuille qui s'observe plutôt sur des feuilles moins jeunes. On peut d'abord croire qu'elle manque d'eau et qu'elle est passagèremlent fanée, mais il est facile d'en avoir le coeur net: si le symptôme subsiste après l'arrosage, c'est qu'il s'agit de la bactériose;

- tige présentant une tache brun marron dans la zone proche du collet. A un stade plus avancé, on assiste à la mort de la plante.

La lutte consiste à éliminer les plantes qui manifestent ces symptômes et à renouveler le terreau.

A titre préventif, on peut adopter une technique de désinfection qui consiste à traiter le sol infecté avec des produits à base de cuivre, avant de faire de nouvelles plantations.

 

La pourriture grise:

Les feuilles et les fleursse recouvrent d'un feutre gris foncé, appelé plus précisément pourriture grise, puis elles commencent progressivement à pourrir. Ce phénomène se produit également au début du printemps parce que le Botrytis est un type de moisissure qui se développent quand les températures ne sont pas très élevées.

les facteurs qui prédisposent la plante à la maladie sont un excés d'eau et d'humidité du mileiu, ainsi qu'un apport trop important d'engrais azoté, comme toutes les maladies fongiques en général. L'organe le plus touché est la fleur, surtout quand elle est en bouton, elle se flétrit et tombe.

la lutte consiste avant tou à éliminer les parties malades de la plante, à réduire l'arrosage et la fertilisation et à désinfecter avec des produits fongicides à base d'iprodiome, selon les doses conseillées sur l'étiquette.

La rouille du géranium:

les symptômes sont très évidents sur le mlimbe inférieur de la feuille mais ils sont également visibles sur sa partie supérieur.

- le dessous de la feuille se couvre de petites pustules couleur rouille, orange lumineux, qui libèrent de la poudre de la même couleur. Les dimensions des taches sont de 5-8 mm;

- sur le limbe supérieur, on trouve des petites tachent couleur jaune clair, avec un tout petit point central, semblable à une piqûre d'aiguille.

A ce stde de la maladie il est conseillé d'intervenir par des traitements fongicides à base de propiconazole. La destruction des feuilles infectées est toujours une opération fondamentale, pour éviter de futurs retours de l'infectioN.

La rouille est favorisée par une humidité élevée du milieu en présence d'eau stagnante. les spores du champignon se diffusent notamment grâce à la présence d'une couche d'eau sur les feuilles. Il est donc recommander d'éviter d'arroser le soir pour ne pas permettre aux feuillles de rester trop longtemps mouillées et faciliter ainsi la diffusion des spores.

Cette maladie frappe surtout les variétés de géraniums zonale et dans certains cas les grandiflorum. Le géranium lierre n'y est pas sensible.

Les pourritures du collet

Elles sont provoquées par différents champignons et frappent surtout les jeunes plants, récemment mis en pot. Ces pourritures se manifestent par un obscursissement du collet, des feuillles de la base, des racines et entraînent lentement la plante vers un flétrissement irréversible. En général on adopte les mêmes traitements que ceux conte le Botrytis ou on intervient en traitant le terrain avec des fongicides systématiques.

Les altérations physiologiques.

Dans certains cas, des altérations esthétiques, des retards de développement ou d'autres symptômes ne sont pas provoqués par des agents de maladie, mais par des conditions de milieu néfastes au géranium.

L'oedème:

Il s'agit de l'apparition de pustules translucides, puis subéreuse, d'une consistance dure, sur le limbe inférieur de la feuille, concentrées surtout dans les zones situées autour des nervures. La cause principale est certainement due à un milieu très humide et pauvre en lumière, après un apport excessif d'eau ou d'engrais azoté dans le terreau.

Une fois qu'on est certain qu'il s'agit d'un oedème, le remède consiste à ramener le géranium dans des conditions optimales d'arrosage, il faut donc réduire l'irrigation, la fertilisation et l'éclairage. Une des caractéristiques typiques de cette altération est son apparition pendant la période de croissance végétative lente, en automne ou en hiver, si l'exposition est particulièrement douce au jardin.

La frisolée:

les zones foliaires situées entre les nervures frisent, c'est une altération qui ne touche que le type Peltatum. Ce problème est également réversible. Une fois les causes connues et les conditions de culture optimales rétablies, les plantes reviennent dans leurs conditions normales de croissance.

Une cause certaine de cette pathologie est l'alternance entre une situation d'extrème sécheresse et un arrosage excesssif. Bien que le géranium soit une des plantes qui supporte le mieux la sécheresse, un excès d'eau apporté à des plantes placées dans une terre trop aride provoque le développement altéré des feuilles. Elles ne parviennent pas bien à s'allonger, sont fripées, repliées et surtout frisées vers le haut.

Les colorations anormales des feuilles:

Si les feuilles du géranium se présentent sous une couleur étrange, avec des zones rougeâtres, il est probable qu'une mauvaise nutrition en soit la cause. Cela est le plus fréquemment dû à une carence en engrais. Le manque d'azote et de phosphore en particulier provoque une coloration des feuillles.

Des symptômes semblables se rencontrent également si les plantes sont placées soudaiement et trop précocement au froid.

145 votes. Moyenne 2.57 sur 5.

Commentaires (4)

1. CUISSARD NICOLE 12/08/2012

Les fleurs n'éclosent pas. Elles forment une longue tige verte comme un épis. Les feuilles rouillent. J'ai enlevé les tiges en épis ainsi que les feuilles rouillées. S'agit-il d'un arrosage trop fort ? De trop d'engrais ?

2. CUISSARD NICOLE 12/08/2012

Les fleurs n'éclosent pas et forment un épis vert assez long. C'est quoi ? Certaines feuilles se rouillent. J'ai donc supprimé toutes les tiges des fleurs handicapées et supprimé les feuilles rouillées. S'agit-il d'un trop fort arrosage ? D'un engrais trop puissant ?

3. Danièle CHAUVIN 03/01/2012

Bravo, quel régal ! C'est l'aventure

4. Danièle 03/01/2012

Bonjour, bravo ! J'ai trouvé tous les renseignements sur les maladies du géranium, je poursuis ma lecture

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site