La taille

La formation d'une cépée:

La cépée est un bouquet de 2 tronc ou plus, qui partent d'un même point de la base. Elle n'apparaît spontanément que de façon rare.

Pour l'obtenir, partez d'un jeune sujet en buisson doté de plusieurs branches et brindilles. Gardez-en seulement 2 ou 3, c'est plus élégant et supprimez toutes les autres, ainsi que tous les rejets qui pourraient apparaître. Si l'arbre choisi n'est pas disponible en touffe ou n'en forme pas par nature, prenez un jeune scion que vous couperez au ras du sol. Dans un deuxième temps, sélectionnez, sécateur en main, les repousses qui conviennent pour former les troncs.

Le coup de peigne:

La taille des jeunes rameaux à pour effet de faire apparaître des brindilles latérales de remplacement, plus nombreuses mais pluc courtes, la même quantité de sève étant alors répartie entre elles. Le résultat obtenu est une silhouette dense et bien coiffée. C'est le traitement ordinaire des haies régulières et topiaires.

Pour les arbustes à feuillage fin, comme l'if, la taille s'effectue sur les brindilles de l'année, à la cisaille, le taille-haie étant un peu disproportionné sur un balcon. Travaillez en un mouvement régulier et agissez 2 fois par an, en avril et en été.

Pour les plantes à grandes feuilles, utilisez le sécateur, pour ne pas déchiqueter le feuillage.

La taille de rapprochement:

Sans chercher à mettre en forme régulière les arbres de balcon, il est souvent souhaitable de leur conserver un feuillage dense. Ils gardent ainsi tout leur caractère mais dans un volume restreint, ce qui les rend peu encombrants.

Cette technique consiste donc à rapprocher du tronc la silhouette de la ramure. Là encore, il s'agit de provoquer la repousse de plusieurs rameux courts à la place d'une tige vigoureuse. L'ensemble doit cependant rester aéré.

Pour ce faire, on ne taille qu'une fois par an, à des époques variables selon le type d'arbre. Taillez les espèces à floraison estivale en fin d'hiver. Taillez les espèces à floraison printanière sitôt les fleurs fanées. Elles ont ainsi encore le temps de former des rameaux neufs bien fermes avant l'hiver. En règle générale, rabattez les pousses les plus jeunes de moitié.

La taille de rajeunissement:

Après quelques années, les arbres acquièrent une silhouettte confuse, avec des rameaux très abondants mais faibles.Il faut alors employer les grands moyens: en fin d'hiver, supprimez toutes les brindilles du centre au sécateur, puis rabattez, de moitié environ, les branches principales, à la scie.

Le recépage:

Nécessaire pour certaines espèces tels les saules, qui ne gardent leur beauté qu'à ce prix, le recépage consiste à supprimer toutes les branches au ras du tronc ou de la souche, ou parfois de quelques branches maîtresses bien choisies, pour former un bouquet de jeunes repousses.

Il est important de couper les branches bien au ras du tronc, pour éviter la formation de chicots disgracieux qui risqueraient de se nécroser.

Il est préferable d'éviter l'emploi de tout produit cicatrisant sur les plaies de taille. Si celles-ci sont nettes et propres, l'arbre n'en a pas besoin. Des études récentes abondent dans ce sens en montrant que les produits attaquent le bois ou bien enferment les germes néfastes.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×